Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Mairie

tél. 01 34 86 41 33 - fax 01 34 86 60 16

Maire : Christian LORINQUER

Heures d'ouverture :

de 10h à 12h15, du lundi au vendredi

de 16h à 18h, lundi, mercredi, jeudi et vendredi

Samedi de 9h30 à 11h30

Agenda

Les événements, sauf indication contraire, se déroulent à la salle des fêtes

Samedi 18 novembre à 14h30
RV Contes de la Bibliothèque avec le spectacle "Forêts" de et par Nathalie Loizeau.
A partir de 5 ans (mais pas que !) - Entrée libre
Réservation au 01 34 86 51 56 ou bibliogarancieres@orange.com
 
Dimanche 19 novembre
Repas des aînés à l'invitation de la municipalité et du CCAS
 
Vendredi 24 de 9h à 17h
et samedi 25 novembre de 9h à 13h
Les Rendez-vous de la retraite, à l'initiative
de AGIRC et ARRCO
Portes ouvertes sans rendez-vous
CICAS des Yvelines, bâtiment Montcalm
2 rue du Pont Colbert à Versailles

 

 

Agence Postale Communale

Le service COURRIER de la Poste est désormais assuré par l'Agence Postale Communale en mairie (timbres, recommandés, colis, dépôt et retrait, prêt-à-poster, ...)

Horaires d'ouverture :

lundi, mercredi, jeudi et vendredi : 10h à 12h15 - 16h à 17h30

mardi : 10h à 12h15 - samedi : 9h30 à 11h30

Souscription restauration de l'église

La commune de Garancières et la Fondation du Patrimoine ont signé une convention (vendredi 29 avril 2016) pour l'ouverture d'une souscription publique destinée à la restauration de l'église St Pierre.

Dès maintenant, vous pouvez apporter vos dons directement en cliquant sur le lien  http://www.fondation-patrimoine.org/42853 

16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 22:11

VoeuxMaire2013

Mesdames, messieurs les Maires, 

 Mesdames, messieurs les élus, 

 Monsieur le Colonel, chef de groupement des Sapeurs pompiers, 

 Messieurs les représentants de la Gendarmerie,

Monsieur le Chef de centre de secours de Garancières,

Mesdames et messieurs les Présidents d’associations,

Mesdames et Messieurs,

 

Bienvenue à vous tous à notre traditionnel rendez-vous du début janvier.

Comme chaque année, cette rencontre que nous avons voulue sous le signe de la convivialité, est le moment privilégié pour dresser un bilan de l’action municipale et ébaucher les perspectives pour les années futures.

Si dresser le bilan de 2012 est aisé, imaginez l’avenir relève d’un exercice plus délicat dans le contexte politique et économique incertain que nous connaissons aujourd’hui.

Après des années de gros investissements lourds, 2012 marque une pause de leur rythme sans toutefois être nuls et nous avons pu mener des actions significatives pour l’amélioration de la sécurité de cheminement piétons et cyclistes à l’intérieur de la commune.

En effet, une liaison sécurisée a été réalisée dans le hameau du Breuil où précédemment il était téméraire de s’aventurer à pied. C’est également la mise en place d’une « zone 20 » où piétons et cyclistes sont prioritaires, rue Gervais, zone qui permet des déplacements plus sûrs notamment pour nos plus jeunes se rendant aux écoles ou au centre du village. Ces changements ont été accompagnés d’un confortement de la berge du ru qui s’effondrait au fil du temps.

Outre ces deux chantiers, des travaux importants d’entretien de voirie ont été effectués au cours de cette année et vont se poursuivre dans les semaines à venir avec des réfections de trottoirs en centre ville et une remise en état de l’accès piétons du centre vers la gare.

A propos de voirie, nous sommes là face à une difficulté majeure. Tout le monde en fait le constat quotidiennement, la qualité de nos voies qu’elles soient communales, départementales ou nationales se dégradent sensiblement. Au niveau des communes de notre strate (+2000 habitants), les financements extérieurs, en fait les subventions départementales cumulées à notre auto financement, ne permettent pas d’assurer un entretien satisfaisant et nous avons là un défi pour l’avenir : trouver une solutions pérenne pour avoir des voies dignes de ce nom. Une piste peut-être, une gestion intercommunale ?

Le gros dossier qui a mobilisé vos élus et les agents administratifs de la commune a été la production de notre P.L.U. et son arrêt fin juin 212. Ce document est actuellement soumis à enquête publique depuis le 7 janvier dernier et jusqu’au 9 février prochain.

L’ensemble des pièces de ce dossier est consultable sur le blog de la mairie, blog qui fonctionne bien puisque nous avons dépassé les 10 .000 visites de février 2012 à décembre 2012, preuve que cet outil de communication était attendu et répond à la demande d’un grand nombre de nos concitoyens.

L’esprit qui a guidé l’élaboration de ce P.L.U. vous avait été présenté ici même l’an dernier mais je tenais à vous en rappeler les lignes essentielles.

Conscients de la nécessité d’accueillir de nouvelles populations, déterminés à protéger nos espaces agricoles et naturels, contraints par des nouvelles dispositions de la loi, il est impératif de densifier le tissu urbain actuel et prévoir des zones d’aménagements futures tant en zone d’habitat qu’en activités.

Ayant ajouté à toutes ces contraintes, notre volonté de maintenir, tant que faire se peut, les droits à bâtir actuels, la production de ce document a demandé beaucoup de temps et de réflexion.

En tout état de cause, nous souhaitons maintenir un développement équilibré de notre village. Développement équilibré veut dire pour nous : maîtrise de la démographie, respect de notre cadre de vie et mise en adéquation des équipements publics et des besoins et demandes légitimes des habitants.

Dans ce dossier, l’Etat a émis un avis défavorable pour plusieurs raisons. Certains points sont réglés comme la dérogation pour application du SDRIF 2008 et non le SDRIF 1994. Dérogation obtenue du Préfet de Région en novembre dernier.

D’autres points sont plus compliqués à régler, par exemple la demande forte de l’Etat de densifier encore plus les zones urbanisées, et comme je le disais précédemment nous pouvons augmenter la densité mais nous ne voulons pas tomber dans le piège d’une urbanisation outrancière, d’un apport ingérable de population et tout ceci donnera probablement lieu à quelques échanges courtois, mais fermes entre l’Etat et la commune dans les prochains mois. Vous pouvez compter sur la volonté de vos élus pour œuvrer dans le sens des principes que je viens d’évoquer.

Bien que largement sollicités par ce P.L.U., les services de la commune ont travaillé tout au long de l’année.

Notre bibliothèque a continué à voir son nombre de lecteurs réguliers augmenter. C’est aujourd’hui près de 300 lecteurs réguliers qui la fréquentent et ce lundi, le Conseil général des Yvelines nous remettra 2 liseuses électroniques en prêt, qui viendront abonder le fonds de lecture constitué de livres achetés par la municipalité et d’ouvrages offerts par des lecteurs en proportion tout à fait remarquable. Qu’ils soient ici remercier de leur générosité.

Les associations ont également œuvré comme à leur habitude pour animer notre village Leur travail est essentiel pour la qualité de vie à Garancières. Qu’elles soient sportives, culturelles ou de loisir, leur action crée du lien social, de la solidarité, de la convivialité, des éléments importants de la qualité de vie.

Une association qui a pour but principal de créer du lien, c’est bien sûr le Comité de jumelage, cette année, en Octobre prochain, nous aurons le plaisir d’accueillir à Garancières une délégation de Scheden, et à en croire les informations dont nous disposons, elle sera plus importante que lors des précédentes visites. Si l’aventure vous intéresse, n’hésitez pas à vous faire connaître pour participer à cet accueil.

Je n’oublie pas bien sûr que toutes ces activités demandent de l’énergie, du temps. Aussi, un grand merci à toutes celles et tous ceux qui donnent de leur temps, qui mettent à disposition leurs compétences pour faire vivre ces associations.

Pour les années futures, je vous l’indiquais de nombreuses incertitudes rendent difficiles les programmations. Néanmoins des évolutions sont déjà en place : la création de la communauté de communes dont le périmètre a été arrêté par Monsieur le Préfet des Yvelines en décembre dernier et qui comprendra donc toutes les communes du Canton de Montfort l’Amaury, rejointes par les communes de Gambais et de Thiverval Grignon. Ce sera 31 communes qui formeront cette nouvelle collectivité.

Autre bouleversement important : les nouveaux rythmes scolaires. Cette réforme est nécessaire, les rythmes actuels ne correspondent pas aux intérêts de l’enfant, mais elle ne sera pas sans incidences sur notre budget. Nous n’avons pas à ce jour le détail précis de ces changements, mais nous savons déjà que la semaine passera à 4 jours et demi, qu’une plage horaire pas clairement définie sera mise à charge des collectivités territoriales. Dès la parution des nouveaux textes, nous aurons à travailler avec tous les partenaires de l’école, certainement les associations pour répondre à cette situation nouvelle.

Mais bien d’autres soucis sont devant nous. La nécessaire réduction des déficits publics et par la même la réduction de la dépense publique ne seront pas sans effet sur notre politique. Moins de dépenses publiques, ‘est bien sûr moins de subventions aux collectivités locales et donc plus de difficulté pour pouvoir investir. Dans cet environnement difficile Garancières ne manque pas d’atouts. La gestion que nous avons menée depuis de nombreuses années, à savoir, une compression ds dépenses de fonctionnement pour dégager le maximum d’auto financement, nous a permis de réaliser de nombreux investissements en terme d’équipements.

Les premiers effets de cette réduction de la dépense publique nous impacte directement par la fermeture du poste comptable de Garancières fin décembre dernier. Cette fermeture remet à disposition de la collectivité un bâtiment dont nous avons toujours été propriétaire.

Parallèlement à ceci, le départ annoncé des Sapeurs pompiers pour la nouvelle caserne de Méré qui regroupera les centres de Garancières et Montfort l’Amaury nous libérera les locaux du centre de secours. Tout ceci va nous conduire à une réflexion sur le devenir du patrimoine immobilier de la commune, sa réaffectation et sur les réalisations au profit des Garanciérois.

Ce travail sera engagé dès le mois prochain pour arrêter les décisions au cours du premier semestre.

A cette époque des vœux, j’en formulerai un pour nos communes. Qu’une simplification, qu’une pause intervienne dans l’application de normes, nombreuses et variées rendant de plus en plus difficiles, de plus en plus coûteuses chacune de nos réalisations. Que l’on repose les pieds sur terre, que le bon sens nous permette de retrouver toute notre efficacité dans le seul intérêt général.


Pour finir, je voudrais renouveler mes remerciements aux membres des associations, au personnel communal qui cette année encore a su se montrer disponible, compétent et efficace, aux élus pour le travail accompli au service des Garanciérois et à vous tous une excellente année 2013.

Voeux2013

Partager cet article

Repost 0
Publié par pascalprompt - dans Conseil municipal
commenter cet article

commentaires