Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Mairie

tél. 01 34 86 41 33 - fax 01 34 86 60 16

Maire : Christian LORINQUER

Heures d'ouverture :

de 10h à 12h15, du lundi au vendredi

de 16h à 18h, lundi, mercredi, jeudi et vendredi

Samedi de 9h30 à 11h30

Agenda

Les événements, sauf indication contraire, se déroulent à la salle des fêtes

Dimanche 17 septembre - ancienne N12 entre Galluis et LQY

Foire aux greniers de Planète Coeur, avec + de 200 exposants

buvette et restauration au stade

La route sera interdite à la circulation.

 

 

 

Agence Postale Communale

Le service COURRIER de la Poste est désormais assuré par l'Agence Postale Communale en mairie (timbres, recommandés, colis, dépôt et retrait, prêt-à-poster, ...)

Horaires d'ouverture :

lundi, mercredi, jeudi et vendredi : 10h à 12h15 - 16h à 17h30

mardi : 10h à 12h15 - samedi : 9h30 à 11h30

Souscription restauration de l'église

La commune de Garancières et la Fondation du Patrimoine ont signé une convention (vendredi 29 avril 2016) pour l'ouverture d'une souscription publique destinée à la restauration de l'église St Pierre.

Dès maintenant, vous pouvez apporter vos dons directement en cliquant sur le lien  http://www.fondation-patrimoine.org/42853 

12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 15:20

VoeuxMaire2014

Mesdames et Messieurs les élus,

Monsieur le Commandant de brigade de Gendarmerie,

Mesdames et Messieurs les Présidents d’Association,

Mesdames et Messieurs,


Bienvenue à tous à ce rendez-vous traditionnel qui permet de rendre compte de l’action municipale et de faire part de ses projets pour l’année nouvelle.


2014, à cet égard, est une année particulière du fait des élections municipales en mars prochain. Par la loi, ce calendrier m’impose d’en rester au bilan et m’interdit de dresser quelques perspectives que ce soient. Ceci ne m’interdit nullement de vous donner mon sentiment sur l’avenir général des communes.


Depuis de nombreuses années déjà, nous entendons parler d’une réforme de l’organisation territoriale de notre pays. S’il n’appartient pas au maire es qualité de commenter les décisions et les lois votées par le législateur, quand ces lois impactent directement la vie de nos communes, il n’en est pas de même, et l’organisation administrative et politique du territoire est bien de cette nature. Au gré du temps, nous avons entendu parler de conseiller territorial, d’éventuelle suppression d’un échelon administratif, de redéfinition des compétences de chacune des collectivités territoriales.


Aujourd’hui, un nouveau découpage du département en canton de plus grande taille va voir le jour. Nous serons alors dans un canton qui s’étendrait de la lisière de la forêt de Rambouillet jusqu’à la vallée de la Seine, secteur fortement industrialisé, et il n’échappera à personne la cohérence et la pertinence de ce nouveau canton.


Mais ce qui retient notre attention aujourd’hui dans ce dédale de réflexion, c’est la place souhaitée de la commune dans cette organisation. Ne nous trompons pas sur les thèses qui s’opposent à ce sujet. Bien loin des clivages politiques traditionnels, nous sommes face à deux conceptions totalement divergentes de l’aménagement du territoire. L’une dictée par une vision urbaine et technocratique, l’autre avec une vision plus rurale et certainement plus proche du bon sens.


Historiquement, les communes étaient des espaces de libertés et d’autonomie d’administrer des libertés arrachées à la tutelle féodale. Aujourd’hui, ces principes pourraient être mis à mal. La commune doit rester au cœur du dispositif de l’aménagement territorial avec de vrais pouvoirs et de vrais moyens. Qui, mieux que les habitants d’un village, d’un bourg, d’une ville, peut décider de l’utilisation de son espace ? Le transfert du droit des sols, c’est à dire, la possibilité de définir son P.L.U, vers une intercommunalité que l’Etat nous engagera toujours à faire grossir pour atteindre des seuils de population de 200 ou 300 000 habitants, est inacceptable.

Nous devons garder la maîtrise de nos territoires.


Mais ce n’est pas le seul sujet d’inquiétude pour la gestion future.

La réforme des rythmes scolaires, décidée par l’Etat, sera largement supportée financièrement par les communes. L’empilement des normes, toujours plus difficile à appliquer, toujours plus coûteux, rendra l’exercice difficile. Ces normes qui s’imposent à nous devraient être des objectifs à atteindre et non des impositions brutales. Et tout ceci dans un cadre budgétaire de plus en plus contraint, réduction de la dette et de la dépense publique nous y obligeant. Là encore, les communes sauront y participer.


Pour pouvoir mener à bien leur mission, les communes ont besoin de plus de liberté, plus de souplesse dans l’adaptation des décisions de l’Etat et dans un climat de confiance et de respect.


Pour Garancières, cette année 2013 aura été marquée par quelques temps forts.

A la fin du printemps, le Conseil municipal a adopté définitivement le Plan Local d’Urbanisme qui fixe pour les années futures les grands axes de développement de notre commune. Ce document traduit notre volonté d’une maîtrise de l’évolution démographique modérée et équilibrée, soucieux de la moindre consommation de l’espace agricole, d’une densification de l’espace raisonnable, bien en deçà des volontés des représentants de l’Etat.


La rentrée de septembre a vu le retour du tableau d’Antonio de Pereda en notre église, événement qui a été l’occasion de nombreuses activités culturelles et festive en collaboration avec l’association paroissiale. Chacun, je le crois, garde un excellent souvenir de ces moments de convivialité. Quelques semaines plus tard, nous avons reçu une importante délégation de Scheden, conduite par son maire Madame Rüngeling et avec qui nous avons passé un week-end chaleureux, riche en activités culturelles et fructueux en échange d’expérience.


2013 a été aussi une année de poursuites de nos investissements orientés vers les économies d’énergies en intervenant sur le patrimoine bâti, notamment dans les locaux scolaires avec le remplacement des fenêtres de l’école maternelle et son équipement en volet roulant. Nous avons aussi mené un important travail sur nos voies communales. Rue de l’Eglise, rue Montguichet et rue du Pré Béranger, les travaux sont quasiment achevés, alors que l’intervention rue du Moulinet et rue St Michel aura lieu dans la deuxième quinzaine de ce mois.


Outre ces gros travaux bien visibles, quotidiennement nous intervenons sur l’ensemble de nos équipements pour les maintenir dans un bon état de fonctionnement, que ce soit par le biais d’entreprises extérieures ou par le biais des agents des services techniques. Qu’ils soient ici remerciés et félicités pour la qualité de leur travail, remerciements et félicitations qui s’adressent à l’ensemble de nos employés de la mairie. Je connais et j’apprécie leur professionnalisme et leur sens du service. Parmi ces agents, je voudrais en distinguer plus particulièrement un ou une. Cette année, en effet, Madame Deschamps a fait valoir ses droits à la retraite et a quitté ses fonctions en mars dernier, après plus de trente cinq années passées au service de la commune. Durant toutes ces années, Madame Deschamps s’est acquittée de la tâche qui lui a été confiée avec sérieux et compétence. Elle a servi la collectivité avec loyauté en gardant toujours à l’esprit l’intérêt général, sans compter son temps dans les moments plus difficiles que la commune a pu connaître. Merci Madame Deschamps pour le travail accompli.


Mes remerciements vont également à tous les bénévoles qui oeuvrent dans les associations, nombreuses à Garancières, et qui participent largement à la qualité de vie dans notre village.


Pour l’année 2014 , je me contenterai de vous faire part de notre intégration dans la Communauté de Communes Cœur d’Yvelines et ce depuis le 1er janvier.

Communauté qui regroupe maintenant 31 communes : l’ensemble des communes de l’actuel Canton de Montfort l’Amaury, ainsi que deux autres communes, Gambais et Thiverval Grignon. Cette nouvelle collectivité garde une taille raisonnable, à l’échelle humaine. Souhaitons qu’aucune modification significative de son périmètre ne vienne perturber son bon fonctionnement dans les années à venir.


Enfin je voudrais vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Qu’elle soit pour vous et tous ceux qui vous sont chers, une année de bonheur, de santé, de prospérité et qu’elle soit une bonne année pour Garancières.

 

* seul le prononcé fait foi

Partager cet article

Repost 0
Publié par pascalprompt - dans ACTUALITÉS
commenter cet article

commentaires